Comment choisir son home trainer ? Guide d’achat, sélection et comparatif

Vous êtes un cycliste fier de votre vélo de route (ou pas) et souhaitez vous entraîner par toutes conditions ? Le home trainer est LA solution parfaite pour continuer à pédaler sur votre monture sans sortir de chez vous !

Auparavant réservé à l’élite, il est aujourd’hui accessible et utilisé par les débutants comme les professionnels. En effet, il existe pléthore de modèles adaptés à tous. Aussi, nous vous proposons un guide d’achat complet ainsi que des avis et comparatifs pour vous aidez à choisir le home trainer parfait pour vous !

Une femme pédale sur un home trainer.

Notre sélection des meilleurs home trainers du moment

Voici pour commencer notre sélection des modèles les plus en vue actuellement. Cette liste ne se veut pas exhaustive mais peut déjà répondre à différents besoins, critères et budgets :

  • Elite Suito T : le plus plébiscité ;
  • Wahoo Fitness Kickr V WiFi : le très haut de gamme ;
  • Van Rysel Intéractif D500 : un excellent rapport qualité-prix ;
  • Tacx Flux S Smart T2900S : une référence ;
  • Van Rysel Intéractif D100 : le plus accessible ;
  • Tacx Flow Smart : une valeur sûre ;
  • Tacx Antares T1000 : pour les puristes ;

Pour rentrer un peu plus dans le détail, nous passons en revue quelques-uns de ces produits pour vous présenter plus en profondeur leurs caractéristiques :

Elite Suito-T : le best-seller

Ce modèle est l’un des plus plébiscité du marché, et ce à juste titre. En effet, ce home trainer à transmission directe est tout autant pratique et facile à utiliser que puissant et silencieux ! Sa résistance par frein magnétique contrôlée électroniquement permet de simuler de manière très réaliste des pentes allant jusqu’à 15%.

De plus, il possède un capteur de puissance intégré qui ajuste la puissance mesurée avec une précision de plus ou moins 2.5%. Le calibrage des séances d’entraînement dans des zones de puissance cible est donc optimal. Ludique, il est complètement interactif et compatible avec tous les logiciels de simulation virtuelle et d’analyse de données.

Enfin, on apprécie sa compacité et la possibilité de le refermer aisément après utilisation pour ne pas encombrer l’espace ou même le transporter.

Tacx Flux S Smart T2900S : une référence

Le Tacx Flux S Smart est un home trainer connecté de référence pour les cyclistes amateurs comme confirmés. Sa résistance électromagnétique offre un pédalage fluide et très silencieux. Avec sa puissance maximale de 1500 watts, il peut simuler des pentes jusqu’à 10%. Il est bien sûr compatible avec les applications populaires comme Zwift, Kinomap, Bkool ou encore TrainerRoad, pour des entraînements interactifs motivants.

Ce modèle est précis, avec une marge d’erreur de mesure de seulement +/- 3%. Il permet donc d’avoir des données fiables pour travailler dans les bonnes zones de puissance et ainsi optimiser ses performances.

De plus, le Tacx Flux S Smart est robuste et stable, même lors des séances intenses. Sa base large assure une excellente adhérence au sol, évitant tout mouvement indésirable. Il supporte tous types de vélos, incluant les vélos de route, triathlon et VTT, avec des adaptateurs disponibles pour différentes largeurs d’axes.

Sa connexion via ANT+ et Bluetooth est rapide et facile, tout comme son installation. Toutefois, il est livré sans cassette, nécessitant un achat supplémentaire. De plus, il n’est pas pliable, ce qui le rend un peu plus encombrant en termes de rangement que d’autres modèles plus compactables.

En bref, le home trainer Tacx Flux S Smart T2900S offre un excellent rapport qualité-prix, faisant de lui un choix judicieux pour les cyclistes souhaitant s’entraîner efficacement à domicile.

Guide d’achat

Dans cette rubrique, nous vous proposons de répondre aux questions les plus en vogue concernant cet accessoire et de passer en revue les principaux critères pour bien le choisir.

Qu’est-ce qu’un home trainer ?

Cet appareil, assez compact en général, permet de positionner son vélo de route dessus afin de pouvoir l’utiliser sur place. Il permet ainsi de simuler, avec une résistance plus ou moins réaliste, le pédalage en extérieur.

Un homme pédale sur un vélo Pinarello placé sur un home trainer Elite Suito-T

Pourquoi acheter un home trainer ?

Cet accessoire, parfois assez couteux, présente toutefois de nombreux avantages :

  • Il est parfaitement adapté pour la saison hivernale : finies les sorties sous la pluie, les hypothermie ou les risques de dérapage… avec un home trainer, vous pouvez continuer à vous entraîner en toute sécurité, au chaud et au sec toute l’année !
  • Il permet aussi de bien calibrer les entraînements spécifiques, nous y reviendrons dans le paragraphe ci-dessous.
  • Enfin, avec un modèle connecté vous pouvez effectuer des séances ludiques grâce aux applications de simulation dédiées comme Zwift. Ainsi, vous pouvez parcourir virtuellement des itinéraires mythiques comme des cols du Tour de France, partager des séances entre amis ou même participer à des courses virtuelles !

Quels sont les bienfaits du home trainer pour l’entraînement à vélo ?

L’avantage du home trainer connecté est de pouvoir calibrer très précisément des séances d’entraînement. Que ce soit pour développer sa PMA, son seuil, ou encore son endurance de force, vous n’êtes pas perturbé par les aléas extérieurs (circulation, feux rouges, vent…).

Vous pouvez donc maintenir une puissance et une cadence cibles en continu sans perturbation. C’est notamment idéal pour la réalisation de tests comme celui du FTP par exemple.

Comment bien choisir son home trainer ?

Il existe de nombreux modèles très disparates sur le marché, aussi voici les principaux critères à prendre en compte :

  • Le type : à rouleau, à roue ou à cadre (plus de précisions à venir dans la rubrique ci-dessous).
  • Le niveau sonore : c’est un élément à ne pas négliger, surtout si votre appareil est dans votre salon et que vous ne vivez pas seul ! Pour cela, il vaudra mieux éviter les modèles à roue et préférer ceux à transmission directe.
  • La connectivité : si vous souhaitez utiliser des applications comme Zwift, il faudra veiller à ce que votre HT soit interactif, ce qui est de plus en plus le cas.
  • Le capteur de puissance intégré : c’est un indispensable si vous souhaitez réaliser des séances calibrées et que vous n’en avez pas déjà un sur votre vélo.
  • Le budget : c’est un critère fondamental, qui va beaucoup orienté le choix. En effet, on trouve des produits allant de 50 à plus de 1000 euros !

Quels sont les différents types de home-trainer ?

Il en existe principalement 3 sortes, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients :

  • Les home-trainers à transmission directe : ce sont sans les plus plébiscités. En effet, ils offrent une transmission d’effort précise et réaliste car ils viennent se substituer à la roue arrière du vélo. Ainsi, la puissance est modulée directement au niveau de l’axe de celle-ci.
  • Les home trainers à pneus (sur roue) : également très répandus, il disposent d’un rouleau de frottement sur lequel vient rouler la roue arrière de votre vélo.
  • Les rouleaux : plus basiques, ils sont constitués de simples rouleaux permettant de rouler sur place avec son vélo. Ils nécessitent un bon équilibre pour ne pas tomber car le vélo n’est pas fixé !

Alternative au home trainer

Si toutefois vous n’avez pas de vélo de route et ne souhaitez pas en acheter un ni investir dans un home trainer qui peut être couteux, une solution toute en un peut être le vélo d’appartement. Certes, ils reproduiront en général moins bien la sensation du vélo de route, mais certains modèles de spinning de qualité pourront toutefois offrir un très bon compromis ! C’est par exemple le cas du vélo d’appartement Labgrey :

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Avis velo d'appartement
      Logo